Un petit tour de train pour Huancavelica

Classé dans : 2_Pérou | 2

J77 – Mercredi 16 Septembre

Départ en train pour Huancavelica. Hier le guichetier voulait que j’amène le vélo dans la journée, mais comme je voulais aller à la Nevada Huaytapallana, j’ai négocié de l’apporter ce matin. Le départ du train étant à 6h30 pétante, je suis prié de venir entre 5h30 et 6h grand max. Autant dire que le réveil a été fort matinal. 5H30, je suis à la gare, le vélo part dans le wagon pour les bagages encombrants et moi je vais attendre dans la salle d’attente. C’est assez original, ils ont fait une grande pièce avec des bancs seulement sur la périphérie. Et comme les bancs sont un peu la file d’attente pour rentrer ensuite dans les wagons, autant dire qu’il n’y a personne au milieu (tu sens qu’ici le foncier n’est pas cher !).

DSC03499

DSC03500

DSC03501

DSC03647

DSC03648

 

Avec mon arrivée à 5h30, je suis dans le début de la file, mais en fait je m’en fous, comme je suis un gros bourgeois, je voyage en 1ère classe. Ça coûtait 3€ d’avoir un siège en cuir avec une place numéroté, contre 2€ pour avoir un siège en bois et c’est au plus fort la pouque pour avoir sa place au milieu des bagages qui ne sont pas mis dans le wagon dédié pour ne pas payer, mais qui sont quand même très encombrants : bref voici 1€ bien investi 🙂

DSC03649

 

Cette ligne de train a été inaugurée en 1926 : 128km de voie, 28 tunnels, 15 ponts. Pour l’époque, c’est quand même pas mal. Et même pour aujourd’hui, car c’est la première fois que je vois des vraies viaducs au Pérou. Ce train est surnommé le Tren Macho parce que « salía cuando quería y llegaba cuando le daba la gana o cuando podía » (en gros ça veut dire qu’il part quand il veut et arrive quand il peut. Mais il finis toujours par arriver). Le train part de Huancayo pour Huancavelica les lundis, mercredis et vendredis et rentre de Huancavelica à Huancayo les mardis, jeudis et samedis. Dimanche, c’est jour de fête, donc il fait l’aller-retour dans la journée.

Il faut tout de même 5h30 environ pour parcourir ces 128km de voies de chemin de fer. Du coup, on ne roule pas bien vite, mais on a le temps de contempler le paysage.

DSC03668

DSC03689

DSC03694

DSC03709

DSC03725

DSC03726

DSC03674

DSC03685

DSC03712

 

Ce qui est chouette aussi, c’est qu’il y a un service de restauration à bord. Parce que partir à 6h30, c’est bien, mais y’a un moment où t’as quand même la dalle. Et autant dire que la qualité de service c’est autre chose que les sandwiches triangle dégueulasses à 10€ de la SNCF. Ici pour 4 Soles (soit 1€), t’as un vrai plat qui a été préparé dans la cuisine du train (comme au marché, mais ils ont installé la cuisine dans une petite pièce du wagon). Bref, on est pas mal dans ce train. Le seul truc qui gache un peu c’est que le chauffeur, en bon péruvien est un grand fan du klaxon et passera la majeure partie du trajet à donner de grand coup de klaxon (au cas où un autre train arrive en face, c’est vrai que la ligne est très fréquentée …)

Vers midi, j’arrive à Huancavelica. Un petit tour rapide dans le centre-ville pour me trouver un petit hôtel : cette ville me plaît déjà. Je ne sais pas pourquoi, mais l’ambiance ici est différente : le calme et la sérénité règnent, c’est vraiment tranquille. Je me trouve un hôtel et retourne faire un tour en ville pour manger. J’ai trouvé ! Ici c’est calme car il n’y a pas de voiture dans le centre-ville. Pas un véhicule à part 2 ou 3 vélos. Ici tu peux marcher tranquillement au milieu de la route, le piéton est roi dans les 3 ou 4 rues principales et franchement, ça change tout.

Huancavelica est une petite ville sympathique perchée à plus de 3700m d’altitude, sans doute la ville la plus haute dans laquelle j’ai séjourné jusqu’ici. C’est une ville typique de la sierra péruvienne, avec sa place centrale, sa cathédrale, son marché, quelques églises et couvents et ses multiples petits commerces et restaurants. Et bien sûr, j’ai encore croisé une fanfare, sauf que cette fois-ci, elle accompagnait un convoi funéraire …

DSC03740

DSC03736

DSC03738

DSC03739

DSC03737

 

 

J78 – Jeudi 17 Septembre

Bon, bah aujourd’hui j’ai pas fais grand chose, à part tout de même préparer les étapes à venir, chercher des couch-surfing, mis à jour le blog … Et demain, je reprends le vélo, direction Ayacucho pour environ 180km de piste, qui normalement ne devraient pas être en trop mauvais état (enfin j’espère). Rendez-vous dans 4 jours 🙂

2 Responses

  1. Merci pour ces magnifiques photos et tes supers récits de voyage, tu nous fais rêver…. Nous attendons la suite …. 🙂

  2. MARTIN josiane

    Bravo Camille c’est avec plaisir que nous lisons tes aventures et attendons avec impatience l’épisode suivant.Bisous

Laissez un commentaire