Nouvel an à Valparaiso

Classé dans : 4_Chili | 0

J164 – Jeudi 31 Décembre
30km ; D+ : 500m ; D- : 150m

Ce matin, le réveil est un peu difficile, mais j’ai vue sur la mer 🙂
Je finis tout de même par décoller. L’idée est de longer la côte de Concon, jusqu’à Viña del Mar où je rentrerais un peu à l’intérieur des terres pour rejoindre la petite ville de Placilla. J’y serais hébergé par Carolina, l’une des chiliennes, rencontrées à Coqueza, au pied du Volcan Thunupa et du Salar d’Uyuni. C’est elle qui va très sympathiquement héberger toute une petite tribu de cyclistes pour fêter le nouvel an.

Je longe donc le bord de mer, suis la plage, rencontre des pélicans et aperçois même un groupe d’otaries sur un rocher. Vers 10h, la plage est quasiment déserte et je décide d’aller piquer une tête. Je laisse le vélo au milieu du sable et c’est parti. L’eau est un peu froide, mais ce n’est pas pire qu’au Havre. Pour le nouvel an et après 6 mois de montagne, je m’offre une baignade dans la plus grande piscine du monde : l’Océan Pacifique.

DSC08504

DSC08521

DSC08512

DSC08513

DSC08516

DSC08518

DSC08508

DSC08511

DSC08526

Pano1

 

J’arrive dans l’après-midi à Placilla et trouve sur place Fabien et Kristel, mais pas de nouvelles de Vincent et d’André. Peu avant 19h, nous décidons de partir sans eux pour Valparaiso. En effet, la route n’est pas longue, mais des milliers de personnes vont investir la ville ce soir et si nous partons plus tard, nous risquons d’être pris dans les bouchons. Et bien sûr, c’est une fois que le bus s’engage sur la voie rapide que nous les voyons passer en vélo devant la maison de Carolina. Nous finirons quand même par réussir à les contacter et à nous retrouver. Il y a une nouvelle invitée en plus, Kate, une anglaise, qu’ils ont rencontré en route et qui s’est fait poser un lapin par son hôte de couch-surfing. Plus on est de fous, plus on rit, on l’adopte.

Une fois tous réuni, nous montons sur l’une des collines de la ville pour avoir une belle vue sur le feu d’artifice, connu et reconnu de Valparaiso. Il y a énormément de monde, mais nous réussissons à nous frayer un chemin et à trouver une place bondée pour admirer le feu d’artifice. Là où ils font très forts, c’est que le même feu d’artifice est tiré en même temps de plusieurs endroits sur la grande baie de Valparaiso. Il doit bien y en avoir 6 ou 7 ! Après, honnêtement, le feu d’artifice est beau, mais c’est pas non plus un truc de ouf malade vu qu’il y a tellement de monde que tu ne peux en voir qu’un. Après le feu d’artifice, tout le monde fait la fête dans la rue toute la nuit. De toute façon, il n’y a plus de bus pour rentrer avant 6h du matin et comme les bus tous pleins à cette heure-là, nous rentrerons finalement vers 8h30.

DSC08538

DSC08539

 

 

J165 – Vendredi 1er Janvier

Petite journée aujourd’hui puisque nous nous sommes globalement levés vers 16h … Nous commençons donc notre journée vers 18h, allons faire un petit tour à la plage. Ensuite on mange, on rentre à Placilla et comme on n’est pas vraiment fatigué, on se retrouve à discuter jusqu’à 3h du matin …

 

 

J166 – Samedi 2 Janvier

Aujourd’hui, on décide d’être un peu plus actifs qu’hier. L’après-midi est donc consacrée à visiter Valparaiso. Cette ville est assez étonnante : C’est l’un des ports principaux du pays et il y a plein de conteneurs, on se croirait un peu au Havre et en même temps, c’est totalement différent.

DSC08614

DSC08641

DSC08661

DSC08601

Pano2

 

Ici les maisons sont très colorées et de très nombreux artistes sont venus graffer des œuvres d’arts sur les murs de la ville, c’est un peu comme un « musée » de l’art de rue, dans certains quartiers, il y en a partout.

DSC08591

DSC08656

DSC08654

DSC08663

DSC08636

DSC08638

DSC08658

DSC08647

DSC08646

DSC08630

DSC08597

DSC08594

DSC08653

DSC08645

DSC08643

DSC08629

DSC08628

DSC08622

DSC08598

DSC08621

DSC08619

 

En fin d’après-midi, je fais un saut chez Danilo, puisque j’ai eu la bonne idée d’oublier ma seule veste chez lui en partant jeudi matin, puis retrouve le reste de la troupe chez Carolina pour un dernier repas tous ensemble avant de reprendre nos routes respectives (même si nous savons qu’on se recroisera inévitablement en cours de route).

Merci Carolina pour ton accueil 🙂

Laissez un commentaire