En route pour Latacunga

Classé dans : 1_Equateur | 2

Latacunga est une ville située à une centaine de kilomètre au Sud de Quito. C’est un point névralgique de la randonnée en Equateur, puisque cette ville est le point de départ pour l’ascension du Cotopaxi et pour le Tour du Quilotoa, qui est parait-il la plus belle randonnée d’Equateur.

Dimanche, me voila donc parti de Quito, direction Latacunga en 2 ou 3 jours. La première journée me mènera à Machicha, charmante petite ville équatorienne, avec des gens hyper sympas, un très joli parc et un marché très chouette (le genre d’endroit où tu peux manger pour 1,5$). Pour arriver à Machicha, une quarantaine de kilomètres. La route n’est pas la plus sympa qui soit. Comme en France, les sorties d’agglomérations sont rarement les endroits les plus beaux. J’ai donc eu droit à mon lot de stations services, réparateurs automobiles, petits centres commerciaux, zones résidentielles un peu délabrées …, mais les paysages restent très sympa, je suis quand même sur la route des volcans 🙂
Après cette première journée, j’étais content d’arriver et n’aurais pas franchement signer pour quelques kilomètres supplémentaires.

Après un petit déjeuner dans un mini resto, en regardant l’arrivée du Pape en Equateur à la télévision, c’est parti pour rejoindre Latacunga. En Equateur, le Pape c’est un peu une rock-star, comme Jésus d’ailleurs, ils sont vraiment tous à fond ! Pour la venue du Pape, il est possible d’acheter le kit complet avec t-shirt, sac à dos, fanion … à effigie de Francisco et je ne compte plus les camions un peu tuning avec une grande image de Jésus collée dessus. Comme il y a environ 55km de route, j’avais prévu de faire une étape à plus ou moins 30km pour profiter d’un camping sauvage avec vu sur le Cotopaxi. La route et la météo en décideront autrement. Après plus de 4h pour faire les 20 à 25 premiers kilomètres, passant accessoirement de 2900m d’altitude à 3500m (dont une bonne partie sous la pluie bien entendu), je me dis qu’il me faudra peut-être un jour de plus pour parvenir au bout. Cerise sur le gateau, avec la pluie, et donc les nuages, le Cotopaxi est totalement caché, plus de 600m de dénivelé positif sans un joli paysage au bout, ça fait un peu chier quand même !

J’entame alors la descente. 50km/h de moyenne, je revis. 10 à 15 min plus tard, j’arrive aux environs de mon point de bivouac prévu. Un panneau indique 21km pour Latacunga … je décide alors de pousser encore un peu. La route à l’air d’être plate ou descendante jusqu’au bout, c’est parti pour 20km de plus. 1h plus tard, me voici arrivé à Latacunga, malgré les 10 derniers kilomètres avec le vent de face et les 5 derniers kilomètres avec le pneu arrière crevé, qui m’oblige à regonfler environ tous les kilomètre. Après réparation le soir, j’ai roulé sur un petit clou qui s’est planté dans le pneu. 1ère crevaison après 100km, j’espère que les suivantes attendront un peu plus longtemps ^^

Latacunga est beaucoup plus grande que je ne l’imaginait (environ 100 000 habitants). Je vais donc passer le mardi après-midi à visiter la ville avant de rejoindre mon couch-surfing prévu pour ce soir. Après quoi j’envisage de partir randonner 4 ou 5 jours pour faire la boucle du Quilotoa : 70 à 80km de marche, qui devraient me porter à 4000m d’altitude.

2 Responses

  1. Christine TETREL

    Merci pour toutes ces infos. Je pense que tes km à pied ne seront qu’une formalité pour toi même si tu vas peut-être manquer d’air. Bon courage et aux prochains messages. Bises.

  2. Wouha, 4 000 m d’altitude !!! La montagnarde en moi te jalouse fortement ! Bon trek le Cam ! Bisous

Laissez un commentaire